Pas se poser de questions pour avancer OU avancer pour éviter de s'en poser ?

Pourquoi ce blog ?

 

Fusee_04

L'année 2013 commence. Le site rogermiot.com démarre. Cela fait plusieurs années que j'utilise le web car je suis développeur informatique et je suis passionné par la veille des nouvelles technologies...

 

 

Je pense que la première chose à faire est de présenter un peu mon parcours initiatique. J'ai obtenu un titre AFPA de développeur informatique en 2009. Le centre de formation était situé dans le Val-de-Marne.

J'ai donc découvert la capitale, ce qui m'a radicalement changé de mes habitudes provinciales.

J'ai rencontré des gens très doués, et d'avoir discuté avec eux m'a permis d'ouvrir mon esprit, car ils venaient de partout : Toulouse, Marseille...

Revenu de cette année chargée en rencontre et en acquisition de compétence, je me disais que même si j'étais débutant en programmation, j'arriverais à me faire un nom dans ce secteur en pleine effervescence.

Mais comment ? Je ne le savais pas vraiment (mais déjà des idées de projet ou de développement commençaient à germer)...

 

 

Vive la province

 

J'ai eu la chance de pouvoir trouver des missions en province, et même si ce n'était pas forcément toujours du développement pur et dur, travailler dans le secteur des nouvelles technologies, c'est ce

qu'il y avait de mieux pour que mon diplôme prenne de la valeur.

Maintenant, je souhaite me perfectionner avec des projets de développement informatique de plus en plus ambitieux, et me constituer un réseau professionnel sur Internet grâce aux réseaux sociaux.

 

 

Les blogs... une évidence !

 

C'est en 1997 que j'ai acquis mon premier PC, et j'ai internet depuis peut-être 2003 ou 2004 je ne sais plus exactement. Je n'ai découvert le phénomène des blogs et des podcasts que début 2011 !

Est-ce que j'étais dans une faille spatio-temporelle ? En tout cas je ne voyais avant que des journaux intimes ou des albums amico-familliaux.

Puis j'ai découvert Presse-citron.net. Dès lors, je brulais de passion en lisant les aventures " geekosphériques " de son auteur, le vénérable Éric Dupin. 

Par la suite, j'ai découvert l'immense Korben. Un blogueur qui comprend notre intérêt pour le bidouillage informatique. C'est vrai qu'aujourd'hui ce sont les deux blogs sans lesquels le monde serait bien triste...

 

 

Mon blog...

 

Il va permettre de me familiariser avec ce genre d'outil, de m'apprendre quelques astuces et bien plus encore...

Je ne cherche pas la quantité mais la qualité en ce qui concerne le nombre de mes " fans " si tant est que

j'en ai ! Mais le but est d'être lu, car j'ai pleins de projets professionnels et personnels de toutes sortes, et il va me permettre de clarifier mes idées, analyser certains services, outils ou évenements liés à l'informatique, rencontrer des personnes qui partagent mes passions, aider les autres grâce à mon expérience et pourquoi pas recruter des collaborateurs !

 

 

Saisir toutes les opportunités...

 

Vous devez sentir que je suis sur plusieurs fronts en même temps,

comme la plupart des porteurs de projets... Et si on me propose une mission intéressante, quelque soit le domaine, je peux l'accepter et foncer sans me poser de question !

 

 

J'habite à 475m d'altitude !

 

Actuellement en province, je suis dans une petite bourgade de l'est de la France, en Haute-Marne, appelée Langres.

N'hésiter pas à regarder les photos, elle vaut le coup d'oeil car c'est une ville d'art et d'histoire qui malheureusement se dépeuple plus rapidement que la chevelure de Kojak. Et je ne vous parle pas de son climat hivernal...

C'est dans une optique conquérante que je souhaite mettre à profit mon Titre professionnel de Développeur Informatique.

Au départ j'ai répondu aux besoins des entreprises et des collectivités territoriales de ma région. Et ensuite j'ai trouvé un poste dans la société Revolware.

J'en tire une grande satisfaction car cela m'apporte une grande autonomie et un gain de confiance en moi. 

 

Bloguer... créer

 

J'ai beaucoup d'idées novatrices en général, ce qui explique que l'on m'a confié une mission de chef de projet : un logiciel qui vise à produire plus rapidement des textes ou des articles,

surtout quand ils ont des sections répétitives. Il y a beaucoup de temps passé en déboggage et surtout en recherche et développement d'améliorations car ce

produit est encore en beta et il se nomme EASY TEXT CREATOR.

Il complète à merveille des technologies en place et reconnues dans l'industrie du contenu en ligne comme les CMS. 

 

 

Je recherche la reconnaissance

 

J'ai la volonté d'apporter quelque chose

à l'humanité et de recevoir les remerciements des utilisateurs comblés. J'ai confiance, quand on donne, on reçoit. C'est ce qu'il y a de plus beau dans la vie (après la victoire de la France en 1998). Bref, je ne sais pas jusqu'où ira

cette aventure, mais sachez que je n'ai pas compté mes heures puisque j'ai commencé de travailler sur ce projet en février 2012...

 

 

Allé, faut Kickstarter !

 

Ma passion ne s'arrête pas au développement de logiciel en C# .Net. J'ai été récemment fasciné par le financement collaboratif, ou crowdfunding en anglais. Le " financement par la foule " si on traduit. Les finansseurs,

ou encore ' backers ', doivent s'intéresser de prêt à votre projet, constituer un groupe de personnes qui partagent la même vision que vous.

Lors de mes premières visites sur Kickstarter ou Kisskissbankbank, une idée m'est venu spontanément

j'ai pensé à une sorte d'assistant-robot, qui à l'aide de quelques questions pertinentes sur votre projet, pourra déterminer quel sera le meilleur site de crowdfunding pour le financer. Vous êtes une association ? Un sportif ? Un peintre qui fait des aquarelles ? Eh bien ces informations constituent un profil type. Je peux d'ores et déjà vous dire le nom du site, que j'ai trouvé naturellement...

 

 

Avec un peu de chance

 

Je ne sais pas si vous êtes comme moi, quand je cherche un nom de domaine pour un site ou un blog, je fais un long brainstorming de 3 ou 4 pages Open Office, et j'observe ce qui existe déjà,

le nom devient presque plus important que je projet lui-même (pour un temps seulement). Alors que pour mon nouveau projet pourtant d'une envergure que je n'avais jamais encore embrassé, j'ai trouvé le nom instantanément,

mais surtout j'ai eu l'incroyable chance de voir que ce nom existait en .fr. Pas en .com mais ma foi, cela m'a conforté qu'il fallait que je lance ce service dans la langue de Molière puisque c'est celle que je maîtrise le mieux. Je ne vais pas vous faire languir plus longtemps, ce nom c'est " Fundy.fr ".

Simple, sérieux... voilà ce qui me plaît. Mais je pense que ce nom efficace reflète un paramètre enthousiasmant : nous sommes dans les balbutiements, du moins en France, de ce mouvement qu'est le crowdfunding. 

 

 

Agir, la première étape

 

J'ai fois dans cette nouvelle tendance, et ce malgré les divers déconvenues qu'on rencontré certains " gros " projets, qui on reçu des sommes colossales difficiles à gérer,

car la réussite d'un produit n'est pas proportionnelle aux dons... mais à la capacité du porteur à résoudre les problèmes inhérents à tout entrepreneur. Et même si les montants que je vais solliciter sont plus modestes, il faut bien avouer que c'est destabilisant de devoir gérer

l'argent des personnes qui vous font confiance, attendent non seulement un cadeau " vip ", mais l'aboutissement du projet. Mais au départ ce n'est qu'une idée

Et s'il y a bien une chose que j'ai apris, c'est qu'une idée reste une idée tant qu'elle n'a pas été réalisée. Et les erreurs d'appréciation, on ne peut pas les éviter, on peut juste essayer de les minimiser, pour qu'elles soient moins graves.

L'inspiration prend source dans l'imaginaire, de l'émulsion du monde qui nous entoure, de nos relations par exemple quand on refait le monde en discutant avec ses collègues, en voulant imiter

Steve Job ou Bill Gates...

 

 

Tomber de vélo, grimper sur un cheval

 

Monter sur le cheval fougueux de la créativité, car il est le seul à guérir

le précédent échec, et remet l'esprit à neuf pour de nouveaux rêves impossibles à réaliser. Mais qu'est-ce qu'on gagne, me direz vous ? Eh bien rien de plus que de l'expérience. Mais si vous réfléchissez,

c'est notre bien le plus précieux car elle nous appartient et personne n'a la même. En plus, elle ne suit pas les cours de la bourse. Bref, vivre et se jeter dans des projets, même si ça n'apporte pas toujours autant

de reconnaissance que l'on aurait voulu, nous propose la sensation vivifiante d'être toujours au pied d'une montagne qu'il faut escalader, avec son lot de doutes et heureusement d'extases créatives durant lesquelles on se sent le maître du monde.

 

Commentaires

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Les commentaires sont modérés et ils n'apparaîtront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)