Optimiser votre machine virtuelle Windows 98 [Tuto VirtualBox]
Synchroniser gratuitement vos sauvegardes dans le cloud

J'ai testé le vrai sucre enrichi en faux sucre

 

Illustration

 

Nous connaissons tous le " faux sucre ", ou encore les édulcorants, dont le plus connu est l'aspartame, avec son lot de controverses. Pas besoin d'avoir fait de longues études pour comprendre le principe. Par contre, est-ce que vous connaissez le vrai sucre mélangé avec un peu de faux sucre ?

  

 

Pour goutter à cela, il vous faudra acheter le produit Ligne Stévia de la marque Béghin-Say. Il faut savoir que cette institution est la fusion de deux entreprises nées au 19ème siècle. Ils doivent donc savoir ce qu'ils font me direz vous ? Et pourquoi j'emploi ce ton sarcastique ? Parce qu'en lisant les divers articles et forums concernant ce produit iconoclaste, j'ai compris que la plupart des personnes ne trouvent pas cela fair-play de présenter un produit de régime ne contenant que 0,3% de principe actif, à savoir l'extrait de plante de Stévia, très en vogue.

 

Logo

 

Béghin-Say a répondu à ces critiques en précisant que 0,3 g de Stévia sucrait autant que 100 grammes de sucre, mais sans aucune calorie. Et par ailleurs que l'associer à du vrai sucre servait à masquer l'arrière gout typique de réglisse des extraits de Stévia...

En tout cas moi je n'avais pas pour habitude de consommer du faux sucre, car je n'aime pas son gout artificiel (surtout l'aspartam), et les édulcorants sont réputés nocifs de surcroît. Et même la Stévia ! Car habituellement les produits du commerce qui en contiennent ont subi des traitements chimiques pour éliminer l’amertume et/ou ont été enrichis d’arômes, ou encore mélangés à d’autres édulcorants... Donc pour moi, le fait qu'il y ait peu de Stévia dans ce produit est donc plutôt un bon signal.

Alors quand j'ai pris un morceau de sucre Ligne Stévia par curiosité (ma maman l'a acheté sans se douter du débat autour), j'ai été énormément surpris et séduis par la discrétion du gout de la Stévia, d'habitude si amère. Je n'avait pas compris au départ que j'avais à faire à un vrai morceau de sucre avec seulement quelques gouttes de Stévia dessus... Je pensais naïvement que cette dernière pouvait se trouver aussi à l'état cristal, comme le vrai sucre... Et bien j'avais raison ! Il existe une autre gamme de produit chez cette même marque, la gamme Purevia en poudre ou en morceau qui est 100 % Stévia :

 

Gamme-purevia

 

Bref, là où j'ai pris vraiment un retour de flamme, c'est en regardant les infos nutritionnelles pour 100 grammes : 400 kcal, soit exactement la même chose que le sucre ! Oui, mais... attention, les quelques gouttes de Stévia sur le sucre multiplie son pouvoir sucrant par 2 dixit la boîte : " Un morceau 50% plus petit qu'un morceau habituel pour le même pouvoir sucrant ". Soit. C'est subtil comme concept, mais est-ce efficace dans le cadre d'un régime ?

Dans mon cas je dirais oui, car étant un grand buveur de thé et aussi parfois de café (à mon boulot il y a des petits malins qui s'amusent à faire des cafetières très chargées au point que je doive mettre jusqu'à 3 sucres dans ma tasse), réduire de 50% l'énergie contenue dans toutes ces boissons (inutiles) ne peut que être bénéfique.

D'autant plus qu'en mars 2015, on apprend que l’OMS recommande de ramener l’apport en sucres libres - glucose, fructose, saccharose ajoutés aux aliments et aux boissons par le fabricant, le cuisinier ou le consommateur, ainsi que les sucres naturellement présents dans le miel, les sirops, les jus de fruits et les jus de fruits à base de concentré, mais pas les sucres présents dans les fruits et les légumes frais, ni ceux naturellement présents dans le lait car il n’existe pas de données montrant qu’ils ont des effets nocifs - à moins de 5% de la ration énergétique totale chez l’adulte et l’enfant, soit à 25 grammes (6 cuillères à café) environ par jour. Cela permettrait d'avoir encore moins de carie qu'avec l'ancienne préconisation datant de 1989 qui était alors de 10%. C'était déjà assez restrictif mais cela s'expliquait par le danger des sucres cachés contenus dans les aliments transformés comme les desserts, les sodas et d'autres préparations même dites 0% de graisse, comme les sauces des salades ou les gâteaux d'apéritifs...

 

Nutella_injection

 

Enfin bref, vous l'aurez compris, le sucre c'est le mal : surpoids, obésité et vilaines caries. En plus il est considéré comme étant une des pires drogues. Mais il faut reconnaître que rien n'imite son goût (à part le sucralose, mais c'est une molécule synthétique...), et pas même la miraculeuse et naturelle Stévia. Alors je vais me faire en quelque sorte l'avocat du diable et soutenir que ce produit n'est pas un vol caractérisé : tout est écrit clairement pour qui se donnera la peine de retourner le paquet. Et pour moi, il a bien sa raison d'être pour les personnes comme moi qui veulent faire attention à leur apport en énergie, tout en ayant la possibilité d'avoir le goût du vrai sucre, prolongée discrètement par le goût de la Stévia.

Là où vraiment je m'aperçois que ce produit présente un réel intérêt, c'est quand je dois sucrer une tisane (c'est vrai que sucrer une tisane est facultatif... c'est pour l'exemple) ou un cappuccino (déjà sucré par le fabricant donc c'est mal...) : je rajoute la moitié d'un sucre Ligne Stévia, ce qui correspond alors au quart d'un vrai sucre si on fait le calcul. Et vous avouerez qu'il ne serait pas si simple de découper un morceau de sucre en 4 ! Donc cela permet dans un premier temps de diviser la dangerosité de vos boissons par 2, et ensuite, sur le long terme, vous pourrez même essayer d'écarter complètement le sucre dans vos boissons, cela étant indispensable pour avoir le ventre plat et des beaux abdominaux taillés dans le marbre.

Mais je ne serais pas tout à fait honnête si je cachais la chose qui risque à vos yeux de vous faire délaisser ce produit : on peut aisément le fabriquer soi-même pour un coût moindre. Effectivement, il suffit de se procurer de l'édulcorant liquide de Stévia et d'en mettre sur de vrais morceaux de sucre. Je ne sais pas s'il en existe en vente de la même taille que ceux de Ligne Stévia de Béghin-Say, plus petits que la normale, mais de toute façon vous pourrez toujours les casser en deux, pour atteindre coller à la promesse d'être 50% plus petit pour le même pouvoir sucrant...

Voilà pour conclure, je dirais que la gamme Ligne Stévia de Béghin-Say m'a réconcilié avec les édulcorants. Effectivement, il est globalement admis que prendre du faux sucre peut déstabiliser le corps humain, au point de lui donner envie de manger quelque chose de vraiment sucré : il y a donc une prise de poids sur le long terme, sans compter que l'on ne connaît pas vraiment l'impact chimique des édulcorants de manière générale sur le corps humain. Mais avec ce produit, la quantité de Stévia est faible, et le vrai sucre qui l'accompagne donne à votre corps ce qu'il attend quand vos papilles détecte un gout sucré (attention quand même, n'abusez pas car le fameux pic d'insuline vous ferait prendre du poids) : ce me fait penser que c'est certainement la formule la moins néfaste parmi les édulcorants.

 

Cromagon

 

 

Mais vous pouvez aussi arrêter totalement le sucre puisque nos ancêtres n'en consommait pas, et si c'est trop dur, avalez un carré de chocolat noir à 100%, ça coupe tout envie d'aliment sucré !

 

Commentaires

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Les commentaires sont modérés et ils n'apparaîtront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)