J'ai testé le vrai sucre enrichi en faux sucre
Se passer d'un VPN grâce à Peerblock - Embrouiller Hadopi

Synchroniser gratuitement vos sauvegardes dans le cloud

 

Cloud_system

 

Au départ, la promesse du cloud computing (informatique en nuage) était de complètement décentraliser notre vie numérique. Sans aller jusque là, j'ai trouvé une utilité pratique aux services de stockages gratuits disponibles sur Internet grâce à cette technologie. Car sur mon ordi, il y a différents dossiers que je ne souhaiterais pas voir disparaitre, représentant parfois des années de travail... Et d'autre part certains fichiers comme les photos souvenirs ont une certaine valeur sentimentale. Comme on est jamais à l'abri d'un disque dur qui flambe ou bien d'un impondérable inimaginable, le plus intelligent est d'éloigner les sauvegardes " géographiquement " de leur source...

 

 

 

Effectivement, si vous êtes victime d'un cambriolage, il est probable que votre disque NAS chargé de centraliser les données/sauvegardes de votre famille soit découvert et volé dans le même temps. Le cloud est donc largement plus sécuritaire vu sous cet angle ; et de surcroit grâce à lui vous pouvez accéder au besoin à vos données de plusieurs endroits et avec différent appareils : un PC, un Mac, une tablette ou même un téléphone car chacun possède une application dédiée. Une liberté intéressante je trouve...

Pour bénéficier d'une sauvegarde de mes dossiers les plus chauds dans le cloud, j'ai donc effectué quelques tests et je me suis aperçu que des solutions pourtant connues comme Dropbox NE PERMETTENT PAS de choisir les répertoires à synchroniser, en vous forçant à utiliser un répertoire unique. Heureusement, il existe des services qui eux le permettent. C'est d'ailleurs indispensable à ma stratégie, qui a pour objectif de minimiser le risque de perte de donnée.

La méthode est simple : disposer gratuitement d'un miroir sur Internet de son propre disque dur. Et un miroir qui se synchronise rapidement, pas tous les 36 du mois. Par exemple vous venez de supprimer un fichier par mégarde, avant d'avoir bêtement vidé la corbeille : vous devez agir dans les plus brefs délai, c'est à dire avant que le service ne détecte la suppression et ne la répercute donc dans votre cloud. Tout ce que vous avez alors à faire, c'est de vous connectez sur l'interface web du cloud concerné, et de télécharger ce fameux fichier manquant. Bien sur, toute stratégie possède un point faible : il suffit de subir une panne d'Internet pour être coincé, c'est donc la raison pour laquelle je vous conseille d'avoir un deuxième système de sauvegarde non basé sur Internet comme un disque dur externe USB par exemple ou bien un serveur NAS.

Comme nuage adéquat, tout d'abord il y a Mega. Il offre 50 Go, l'interface web et le client lourd sont biens cools. Par contre pensez bien à vider la corbeille dans l'interface web de temps à autre car elle contient un répertoire nommé " SyncDébris " contenant lui-même un tas de sous-dossier chronodatés de par leur nom. Ce sont certainement des points de sauvegarde ou quelque chose dans ce genre là mais assez inutiles dans notre cas. Et deuxième problème, le logiciel s'emmêle facilement les pinceaux si vous déplacez/renommez vos données en local, car il risque de les dupliquer (le miroir dans le cloud autorise à avoir deux fichiers ou dossiers portant le même nom). Si bien que je me suis retrouvé avec 90 Go utilisé dans le cloud (et là Mega m'a avertit que j'avais dépassé les 50 Go offerts et je ne sait pas trop ce qui se serait passé si je n'avais pas rapidement fais le ménage depuis l'interface web) alors que le dossier local ne faisait que 25 Go. En l'occurrence se sont tous mes fichiers de travail (perso et pro). Pour moi cela représente pas mal de taffe donc il ne faut absolument pas les perdre.

Ensuite, les 25 Go offerts par Hubic permettent de voir venir. L'interface est plus austère que celle de Mega certes, mais il y a trop peu de service permettant de choisir les dossiers tout en proposant autant de place. En plus c'est français, cela peut représenter une solution NSA proof si vous êtes parano. En tout cas je m'en sers pour tous mes fichiers persos comme les photos ou les documents bureautiques.

Et si cela ne vous suffit pas, vous pouvez compléter votre portefeuille de miroir comme moi par l'un des nombreux services offrant dans les 5 à 10 Go. Parmi ceux-là, j'ai fais un choix sur la base de ce classement. Et celui qui ressort est Cubby. Une pure merveille d'interface, minimaliste, et il possible d'obtenir 1 Go supplémentaire par parrainage. J'ai choisi donc de synchroniser avec le répertoire c:\users\roger\documents présent sur mon ordinateur. C'est un répertoire Windows dans lequel les logiciels placent en général leur fichier de config et où les jeux vidéos entreposent les sauvegardes de parties par exemple. Ce n'est pas nécessairement un énorme dossier donc les 5 Go sont a priori suffisant.

Ne pas oublier qu'après avoir installé et paramétré ces 3 logiciels, il y a maintenant 3 services windows qui tournent en toile de fond pour surveiller constamment les modifications effectuées sur vos disques durs, pour ensuite les répercuter dans le cloud (plus ou moins promptement malheureusement). Si vous souhaitez éviter d'engourdir votre système, vous pouvez les empêcher de démarrer automatiquement au démarrage de votre PC, et les actionner manuellement au besoin, mais si on perds nos données avant de les avoir synchronisé, on est marrons.

Avec cette méthode et en s'arrêtant à 3 services (bien sur on pourrait en ajouter d'autres au risque de ralentir la bécane), on dispose donc de 80 Go de sauvegarde en mode miroir. D'ailleurs dans mon cas cela ne représente environ que 11% du total des mes disques durs mais les 89% restants sont occupés par Windows, mes logiciels et pour finir le plus embêtant : mes fichiers multimédia. De la musique et des films, mais je pense que c'est possible d'en sauvegarder une partie dans les nuages de manière intelligente : Google Music, par exemple, offre la possibilité de stocker gratuitement 50 000 morceaux MP3. Il seront ensuite audible en streaming depuis le web !

Cerise sur le gâteau, il existe une plateforme web centralisant tous les services cloud en un seul lieu : JoliCloud (voir copie d'écran ci-après). D'origine française, ce service malin peut être finalement considéré comme une sorte de disque dur virtuel en ligne constitué de tous vos comptes cloud éparses ! Partir en vacances sans votre ordi ne signifie pas se couper de vos fichiers !

 

Jolicloud-web

 

Commentaires

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Les commentaires sont modérés et ils n'apparaîtront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)